mardi 27 mars 2012

Il y a de cela quelques années…

Il y a de cela quelques années, lors du 30e anniversaire du GGUL, le drapeau arc-en-ciel a été érigé dans l’atrium du pavillon Alphonse-Desjardins. À ma connaissance, c’était une première à l’Université Laval. Trois Fêtes de la diversité sexuelle plus tard, le GGUL a voulu revenir sur son histoire et vous propose aujourd’hui un kiosque à l’étage 0 du pavillon De Koninck. Y seront abordés différents éléments historiques liés à l’association et au mouvement LGBT québécois.

En toute humilité, je vous propose de (re)découvrir un texte qui, à sa façon, a souligné un moment symbolique de l’histoire du GGUL… Bonne lecture!


Levée du drapeau arc-en-ciel du 30e anniversaire du GGUL

Discours prononcé par Émile Piché

12 février 2009, 10h30


Un drapeau arc-en-ciel. Une association gaie universitaire. J’oserais dire que ce sont des jumeaux de cause qui sont nés en 1978, il y a déjà 30 ans. C’est donc à une heureuse rencontre entre ces complices de longue date que nous vous avons conviés aujourd’hui!

Mon nom est Émile Piché, je suis président du Groupe gai de l’Université Laval. J’aimerais remercier monsieur Bernard Garnier, vice-recteur aux études et aux activités internationales, les médias qui ont accepté de couvrir cet événement, le Panetier Baluchon pour les viennoiseries, ainsi que l’ensemble des personnes et des organismes qui sont présents aujourd’hui.

Cette levée du drapeau arc-en-ciel revêt plusieurs significations à mes yeux. Elle témoigne d’abord de l’ouverture de l’Université Laval, qui affirme de la sorte sa volonté à continuer de soutenir le GGUL dans sa mission de représentation de la diversité sexuelle sur le campus universitaire.

Également, ce geste est indissociable, selon moi, de la fierté associée à ce symbole qu’est le drapeau arc-en-ciel. Il représente la diversité en fonction de l’orientation sexuelle, mais aussi la diversité des personnes et des réalités vécues par la communauté allosexuelle. Pour que l’événement d’aujourd’hui prenne tout son sens, il me semble primordial d’expliquer la signification de chacune des couleurs de cet arc-en-ciel.

Le rouge représente la vie. Au Québec, les personnes homosexuelles et bisexuelles ont droit à la vie, contrairement à d’autres pays dans le monde où les actes homosexuels sont passibles de mort. Ici, les droits fondamentaux des personnes homosexuelles sont reconnus, et le contexte juridique leur permet également de contribuer à la vie des autres (pensons plus particulièrement au mariage, à l’union civile et à l’adoption).

L’orange représente le réconfort. Celui que l’on va chercher auprès de ses proches lorsque l’on vit des questionnements, des événements difficiles. Celui que l’on trouve auprès de personnes qui nous comprennent, qui nous ressemblent. Celui que le GGUL a certainement pu apporter à bien des gens en leur permettant de tisser des liens significatifs avec d’autres personnes, qui les ont soutenu à leur manière lorsqu’ils en ont eu besoin.

Le jaune représente la lumière du soleil. Parce qu’une personne qui est bien avec elle-même et avec les autres, qui vit son orientation sexuelle au grand jour, peut être tout simplement resplendissante.

Le vert représente la nature. En effet, la diversité sexuelle n’est pas exclusive à l’espèce humaine, elle se retrouve sous diverses formes dans le règne animal. Également, l’orientation sexuelle fait partie de la nature de quelqu’un, elle ne peut être changée. L’essence d’une personne ne change pas lorsqu’elle révèle son orientation sexuelle à d’autres personnes, c’est au contraire le masque de la présomption d’hétérosexualité qui tombe.

Le bleu représente l’art, qui a d’ailleurs permis la création de ce symbole rassembleur pour la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transsexuelle. L’art a la faculté d’embellir la vie, de susciter l’émerveillement, d’exprimer les passions et les convictions; le théâtre, le cinéma, la littérature, la peinture, la musique… Que de médias qui, en frappant l’imaginaire collectif, ont pu faire avancer les mentalités entourant la diversité sexuelle.

Le violet représente la spiritualité. Cette dernière couleur est l’une des plus importantes à mes yeux, car elle fait référence à plus que l’inclusion et l’appartenance des personnes LGBT à une religion particulière. Elle représente les besoins de transcendance, de dépassement de soi, de recherche de sens qui animent tout être humain. Elle représente l’espoir en un monde meilleur. Cette forme de spiritualité a permis à la communauté « gaie » et ses alliés de se rassembler pour revendiquer les droits de ses membres. Elle anime ceux qui désirent, par leur implication, lutter contre l’homophobie et l’hétérosexisme qui persistent dans divers milieux.

Un geste comme celui d’aujourd’hui n’a un impact que s’il touche les gens, les inspire. Je souhaite de tout cœur qu’il aura convaincu la communauté de la pertinence de notre existence et qu’il saura vous inspirer à devenir porteurs, dans vos vies, d’un message d’ouverture sincère et profonde à la diversité sexuelle.

-----

Émile Piché

Secrétaire du GGUL, 2011-2012

1 commentaires:

Panda Géant II a dit...

C'est un très beau texte... très inspirant! :)

Publier un commentaire